Notre meilleure raison pour ne pas aller au gym!

Pratiquer de l’activité physique d’intensité modérée à élevée de 3 à 5 fois par semaine. Nous savons tous que nous devons le faire. C’est bon pour la santé et ça rend plus beau. Comme bien d’autres personnes, tu fais des sacrifices afin d’améliorer ton bien-être au quotidien en faisant ton activité favorite. Et c’est important, personne ne peut faire ces sacrifices à ta place et dans quelques années, tu vas vraiment être fier de les avoir faits.

 

Par contre, il faut se souvenir que ce qui détermine notre niveau de bien-être et notre apparence dépendent de bien plus que le nombre de set qu’on fait au gym et de la quantité de carbs qu’on mange au déjeuner, bien que ce soit vraiment important (surtout les carbs au déjeuner). Un être humain, c’est un corps avec une pensée et un esprit. Il y a donc les côtés physique, intellectuel et spirituel. Afin que la machine fonctionne à 100%, il faut que ces trois sphères soient en harmonie. C’est pourquoi il faut apprendre à reconnaître les signes qui nous disent que notre esprit ou nos pensées ont besoin d’attention.

 

Parce qu’on se fait bombarder d’images (souvent hyper-sexualisées) montrant du beau monde dans les médias, la majeure partie de notre attention se dirige vers notre corps. Il est normal que tu te dise que la solution pour avoir un beau corps passe par des efforts principalement de nature physique. Cependant, c’est beaucoup plus compliqué que ça. Comme Paul Chek, un réputé kinésiologue, nous le présente dans ses livres, il y a plusieurs sources de stress différentes. Certaines sont bonnes alors que d’autres ne le sont pas. Il faut alors les équilibrer afin que tous les systèmes du corps restent équilibre.

En fait, ton corps a besoin de stress pour bien fonctionner. Si tu affrontes pas assez la gravité? Tu t’enlignes vers de l’ostéoporose. Si tu l’affrontes trop , tu risques de l’arthrose ou des fractures. 

Ainsi, tu comprends que la clé réside dans l’équilibre. 

Retournons à notre question de départ : le gym! Bien que d’aller s’entrainer ne soit pas exclusivement une activité à saveur physique, c’est l’aspect qui le domine. L’objectif du conditionnement physique est de développer certaines composantes de notre forme physique. Ceci servira à atteindre plusieurs but : bien-être, santé, apparence, performance… Pour y arriver, nous imposons un stress sur le corps afin de le forcer à s’adapter. Mais qu’en est-il lorsque le corps vit déjà son lot de stress ailleurs dans la journée? Parfois le corps va continuer à bien s’adapter alors que d’autre fois il va crouler sous la pression.

Pour toujours offrir ce qu’il y a de mieux à ton corps, tu dois avant tout l’écouter. 

 

Donc, comment peux-tu reconnaître les signes à écouter pour gérer ton niveau d’activation?

Il faut simplement que tu écoutes ton niveau de vitalité. Plus que tu te sens énergique, plus tu gagnes à t’activer intensément (on reviendra plus tard sur ce qu’est l’intensité de l’entraînement). Des signes que tu es plein de vitalité :

  • Tu as les idées claires;
  • Les mots te viennent facilement et tu structures efficacement tes tâches;
  • Tu sens que la journée ne sera pas assez longue pour réaliser tout ce que tu souhaites;
  • Tu te réveilles aisément et fonctionne bien dès le début de ta journée;
  • Tu as hâte de t’activer.

Dans le même ordre d’idée, moins tu te sens énergique, plus tu gagnes à t’activer de façon douce ou modérée. Et ici je le répète, tu gagnes à t’activer même si tu te sens moyen, seulement il faut moduler l’intensité. Voici des signes qui te l’indique :

  • Les matins sont difficiles;
  • Tu te sens lourd;
  • Tu as l’impression que les tâches à venir sont un fardeau;
  • La cafetière est ton sauveur;
  • Tu as des rages de sucres.

Évidemment, tout n’est pas noir ou blanc. L’important est que tu apprennes à reconnaître ces signes pour te positionner par rapport à toi-même.

Revenons à l’activation! Ton corps en a besoin quotidiennement. C’est un moment que tu prends avec toi-même pour te faire du bien. Afin de bien choisir l’intensité à utiliser, il faut d’abord savoir ce qu’est l’intensité. Elle se défini comme étant la vitesse à laquelle tu pratiques une activité aérobie (course, vélo…) ou encore comme la charge soulevé lors d’exercices de musculation.

Donc, de la course c’est plus intense que de la marche (surprise!). Des séries de musculations plus courtes et plus lourdes sont plus intense que des séries de musculation plus longue et moins lourdes, bien que les deuxièmes fassent généralement plus suer!

Donc, sur un continuum de l’intensité la plus légère à la plus grande voici notre liste :

  • La méditation
  • Exercices de respiration et Tai Chi
  • Marche
  • Jogging
  • Musculation avec le poids du corps et Yoga
  • Course par intervalle
  • Musculation en endurance (15 reps ou plus)
  • Musculation en force sous-maximale (8-12 reps)
  • Musculation en force maximale (6 reps ou moins)
  • Haltérophilie,  sauts et sprints maximaux

Ce que je veux que tu retiennes de tout cela, c’est qu’en t’activant quotidiennement, tu vas absolument te sentir mieux dans ta peau.

En fait, tu dois t’activer quotidiennement. 

Tu gagnes à bien choisir tes activités afin de t’adapter à ce que ton corps te demande. Si tu te sens trop stressé, reconnais-le et accepte de diminuer l’intensité de tes activités. Il n’y a pas de culpabilité à y avoir. En faisant cela, ton corps te remerciera et rapidement tu verras ton bien-être revenir à des niveaux appréciables qui te permettront de mettre plus d’efforts dans ton conditionnement physique.

Si tu vis avec des douleurs chroniques, ce qu’il faut savoir c’est que la douleur est un grand stress. Tu as alors de bonnes chance de te voir avec moins de vitalité que la moyenne des gens. Il faut alors simplement le reconnaître et adapter tes activités en conséquence. De plus, il y a de bonne chance que ta condition physique ne soit pas à point. Bien que tu vas vivre des moments de grande vitalité, tu gagnes à progresser doucement dans les niveaux d’activation. Ainsi, tu gagnes à avoir beaucoup d’expérience en exercices légers à modérés (comme le jogging ou le yoga) avant de progresser vers des intervalles et ou de la musculation classique. Un autre bon moyen pour t’aider à évoluer est de faire appel aux services d’un kinésiologue compétent.

En finissant, je vous rappelle que mon collègue Simon viens de publier un incroyable ebook sur le bien-être au quotidien!

Jean-Michel Farley

B. Sc D.E.S.S. Kinésiologue

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s